Les etudes preliminaires

Les études préliminaires

La planification d’un parc éolien se réalise en deux phases principales composée d’une recherche de sites au travers d’études préliminaires suivi d’analyse spécifiques détaillées. Nous détaillons ici le procédé et les méthodes de l’analyse préliminaire que nous effectuons qui permettent surtout d’éliminer un grand nombre d’emplacements incompatibles avec l’exploitation d’un parc éolien.

Pour qu’un parc éolien puisse voire le jour, il faut suffisament de vent pour produire de l’énergie et un raccordement électrique possible pour injecter l’énergie. Il faut également un espace suffisant entre les habitations, une absence de servitudes et que le projet soit compatible avec l’environnement.

Le potentiel éolien

La connaissance du potentiel énergétique éolien d’un secteur est un préalable indispensable au lancement de tout projet d’implantation de parc. D’emblée sont ainsi exclues les régions qui ne sont pas suffisamment ventées.
La ressource éolienne est évaluée à partir de cartes de vent et de données existantes.

Capacité des structures de transport de l’électricité    

Une éolienne produite l’énergie pour plusieurs milliers d’habitants et la production est injectée sur le réseau public d’électricité. Nous étudions donc la capacité du réseau proche à accueuillir cette énergie.

Une distance d’au moins 500 mètres avec les habitations les plus proches

Le législateur a instauré une distance minimale de 500 mètres à respecter entre les éoliennes et les habitations. Ce chiffre correspond à une distance à partir de laquelle on considère que les seuils d’émergences sonores ne seront plus dépassés. Seul Les zones localisées hors de ce périmètre où l’implantation d’éoliennes n’engendrerait pas de nuisances sonores sont possibles.

L’absence de servitudes

Dans certains secteurs, l’implantation d’éoliennes est incompatible avec les activités existantes. Par exemple, si des avions utilisent l’espace proche du sol en raison de la présence d’un aérodrome, l’installation d’éolienne n’est pas possible. Nous retirons donc les secteurs sous contraintes (radars, aérodrome, zone d’entrainement militaire, périmètre de protection divers, etc). En retirant ces zones plus des 2/3 de la Frances sont sous contraintes.

Compatibilité avec le milieu environnemental

Pour assurer le respect des préoccupations environnementales dès la planification d’un projet éolien, une bonne connaissance de l’ensemble des éléments naturels (écosystème, faune, flore,…), est indispensable. Les caractéristiques du milieu physique (géographie, topographie, l’occupation du sol,…) et du milieu humain (activités de loisirs présentes sur la zone, telles que camping, parapente,…) sont également recensées. Enfin, les composantes du paysage comme le relief, les monuments historiques sont pris en compte.

Le résultat de ces recherches est ensuite présenté aux acteurs locaux. Il conviendra ensuite de réaliser des études détaillées pour valider si le projet est réalisable. C’est en général un peu après ce stade que nous créons les fiches spécifiques aux projets que vous pouvez consulter sur ce site.